Historique

L’histoire de l’I.F.S.I. de Mayenne est d’abord liée aux politiques de santé et aux prescriptions des tutelles qui déterminent les grandes orientations.

Son évolution a été fonction d’un certain nombre de paramètres économique, environnementaux, sanitaires, sociaux…

De tout temps, cette structure de formation publique a été rattachée à un support hospitalier, le Centre Hospitalier Spécialisé (C.H.S.) jusqu’en décembre 2000, le Centre Hospitalier du Nord-Mayenne (C.H.N.M.) à partir de janvier 2001.

Son histoire comporte 12 périodes ou dates clef :

1. De 1955 à 1973 :

  • Cette structure de formation forme des infirmiers de secteur psychiatrique dont les quotas sont déterminés en fonction des besoins du centre psychothérapique.
  • Il n’existe pas à proprement parler d’équipe pédagogique. Les cours sont dispensés par les médecins, les internes et quelques infirmiers. Il n’y a pas de directeur pédagogique.

 

2. De 1973 à 1992 :

  • La formation se structure avec le programme de 1973. Une véritable alternance est mise en place, une semaine de cours, une semaine de stage. Les stagiaires sont rémunérés dès leur entrée en formation.
  • Au centre psychothérapique de Mayenne, un Centre de formation professionnelle est créé, avec un directeur pédagogique et quatre moniteurs infirmiers chargés à temps plein d’organiser la formation.
  • En 1979, la formation s’organise sous une forme modulaire avec la première année qui est identique à celle des infirmiers diplômés d’Etat.
  • Parallèlement à cette évolution de la formation, des restructurations importantes sont en cours dans le domaine de la santé, et plus particulièrement dans le champ de la psychiatrie.
  • En effet, une véritable politique extra-hospitalière est mise en place, avec une ouverture d’un Centre Médico-Psychologique (C.M.P.), diminution du nombre de lits d’hospitalisation complète, diminution de besoin en personnel spécialisé, et donc diminution des quotas de stagiaire admis à entrer en formation.
  • Ainsi les promotions qui ont été parfois de 45 stagiaires ne sont plus que de 6 en 1991.
  • En 1988, le départ en retraite du premier directeur de centre de formation est l’occasion, au regard des évolutions en cours, de réorganiser la formation. Ainsi le centre de formation re-déploie ses 4 moniteurs dans les services de soins, recrute un nouveau directeur qui sera assisté jusqu’en 1992 par un aide moniteur pour conduire la formation initiale (6 élèves par promotion) et aussi la formation continue du C.H.S.

 

3. 1992 :

  • En septembre 1992, les deux filières de formations infirmières (soins généraux et soins psychiatriques) sont réunies. Mise en place d’une formation identique et diplôme unique.
  • Le centre de formation change d’appellation et est depuis cette date identifiée par I.F.S.I. (Institut de Formation en Soins Infirmiers). Il est agréé pour accueillir et former 16 étudiants par promotion. C’est le début de sa transformation et de sa montée en puissance.

 

4. De 1993 à 1998 :

  • Elaboration et mise en œuvre d’un projet dans le cadre d’une montée en charge :

- 1994 : l’I.F.S.I. est agréé pour accueillir 25 étudiants par promotion,

- Extension des locaux,

- Constitution de l’équipe de l’I.F.S.I. avec cependant des mouvements importants dans les différentes fonctions (direction, formateurs, secrétariat).

 

5. De 1998 à 2000 :

  • Déclin et fermeture programmée pour 2002.
  • Départ de la directrice en 1998, poste de directeur supprimé.
  • Pas d’épreuves de sélection en 1999.

 

6. 2000 :

  • Augmentation des quotas au niveau national dans le cadre des accords AUBRY.
  • Réactivation de l’I.F.S.I. de Mayenne.
  • Poste de directeur mis au concours.
  • L’I.F.S.I. est à nouveau agréé pour accueillir 40 étudiants par promotion.
  • Nouvelle montée en charge avec extension des locaux, recrutement de formateurs, et nomination d’un directeur.

 

7. 2001 :

Intégration des secteurs de psychiatrie aux hôpitaux généraux du département. De ce fait, l’école d’aides-soignantes du C.H.N.M. est intégrée à l’I.F.S.I., avec une capacité d’accueil de 16 élèves aides-soignants.

 

8. 2002 :

Augmentation des quotas de la filière aide-soignante qui passe à 20 élèves par promotion.

 

9. 2003 :

Augmentation des quotas de la filière infirmière qui passe à 50 étudiants par promotion.

 

10. 2008 :

En septembre, augmentation des quotas de la filière aide-soignante qui passe à 30 élèves par promotion.

 

11. 2010 :

Augmentation des quotas de la filière infirmière qui passe à 55 étudiants par promotion sous la nouvelle réforme d’études infirmières.

 

12. 2013 :

Augmentation des quotas de la filière infirmière qui passe de 55 à 80 étudiants par promotion avec une rentrée décalée en février.